Bonjour à tous,c'est avec beaucoup d'émotions que j'ai lu le parcours de chacun d'entre vous au travers de l'asthme sévère.L'asthme est une maladie respiratoire qui empêche de vivre noemalement car nous sommes limités par le moindre effort.Ma pathologie a commencé en 1992, j'avais 39 ans.Comme beaucoup d'entre vous j'ai consulté un pneumologue qui a diagnostiqué un asthme,mais qui devait être maîtrisé par l'absorption de corticoïdes a raison de 20mg par jours pendant 3jours et en descendant progressivement sur une semaine. Au cours des années qui ont suivies les crises d'asthme étaient de plus en plus rapprochées et j'arrivais à des doses de corticoïdes très importantes,jusqu'à 120 mg pendant 10 jours tous les mois,ce qui inquiétait mon pneumologue car non seulement j'avais des crises d'asthme,mais j'avais une toux que je ne maîtrisais pas jusqu'à me casser des côtés.Les corticoïdes vous soulagent,mais ne guérissent pas,les inconvénients connus sont la modification morphologique,la diminution de la masse musculaire,les os,et bien sûr le caractère. Très inquiet de l'évolution de mon état de santé mon pneumologue me dit,je suis à cours de traitement car d'autres conséquences vont arrivés et me dit"je ne vous abandonne pas mais je vais vous confier à un professeur de Nantes qui arrive de Marseille,si vous êtes d'accord je vais vous prendre un RDV" Je pense qu'il vient de me sauver la vie. J'ai rencontré pour la première fois le Professeur MAGNAN il y a environ 6 ans, j'étais en crise je ne pouvais pas lui parler,je toussais tellement qu'il a appelé une infirmière pour me faire des aérosols.Lorsque je suis revenu j'ai tout de suite compris en le voyant que mon cas était préoccupant mais il n'avait pas à ce moment précis de médicament "miracle". Nous nous sommes revus tous les mois et lui mais surtout moi étions très inquiets,une relation de confiance venait de s'installer ,je savais que j'étais pris en main par toute une équipe "pro" formidable,ça aide énormément. Puis est venu où le professeur MAGNAN m'a proposé de rentrer dans un protocole de recherche qui s'appelait Interleukine 5. Le souci de rentrer dans un protocole à part les interrogations que l'on peut avoir,c'est le critère d'inclusion ou j'ai eu beaucoup de mal à être admissible, là encore merci Mr MAGNAN ,lui sait pourquoi je lui dis merci.Nous étions 4 ou 5 qui venions d'être retenus.Comme dans tout protocole une partie à le placebo et l'autre le médicament.Au bout de 3 injections de Mepolizumab,mon état de santé s'améliorait et je me souviens de la réaction du Professeur qui me dit"si vous,vous n'avez pas le médicament je change de métier". Professeur ne changer pas de métier,même si je sais que l'asthme est toujours en sommeil je vais très bien grâce à vous et toute l'équipe formidable qui vous entoure. Maintenant que vous avez fait votre métier. je demande au pouvoir public de faire le leur, aux laboratoires de faire des efforts,de mettre sur le marché les médicaments qui existent et que c'est inadmissible de laisser souffrir les gens pour des raisons économiques ,c'est de la non assistance aux personnes en danger. Joel LE BOLU